Je vois le feu

Je vois le feu

Ca se passe dans une tête. Les pensées sont disposées dans des chambres, qui s’ouvrent et se ferment. Des récits commencent, des visions et des scènes s’entrechoquent, se mélangent, jusqu’à la folie. Il y a l’obsession pour le visage du colonel Kurz dans Apocalypse now. Il y a une errance dans Berlin en hiver. Il y a une lézarde le long d’un mur qui aspire les esprits. Il y a des mâchoires, des nuits blanches, le couteau d’Abraham sur la nuque d’Isaac. Il y a une biche qui traverse l’automne, une femme qui s’évanouit et pousse deux cris.

Yannick Haenel

Programme

Musique improvisée

Yannick Haenel, texte

Effectif

Yannick Haenel, texte, récitant
Nicolas Crosse, contrebasse
Rémi Vignolo, batterie

2021

novembre

13 novembre 2021Je vois le feuLes Nouvelles Hybrides - Aix-Marseille
Je vois le feu, lecture Musicale avec Yannick Haenel, Nicolas Crosse et Rémi Vignolo
2020

décembre

6 décembre 2020Je vois le feu "annulé"Théatre des Célestins - Lyon
Concert dans le cadre de la Biennale des Musiques Exploratoires
2019

juin

3 juin 2019Je vois le feuParis - La Maison de la poésie
Ca se passe dans une tête. Les pensées sont disposées dans des chambres, qui s’ouvrent et se ferment. Des récits commencent, des visions et des scènes s’entrechoquent, se mélangent, jusqu’à la folie. Il y a l’obsession pour le visage du colonel Kurz dans Apocalypse now. Il y a une errance dans Berlin en hiver. Il y a une lézarde le long d’un mur qui aspire les esprits. Il y a des mâchoires, des nuits blanches, le couteau d’Abraham sur la nuque d’Isaac.

avril

19 avril 2019Je vois le feuGennevilliers - Médiatheque François Rabelais
19h Ca se passe dans une tête. Les pensées sont disposées dans des chambres, qui s’ouvrent et se ferment. Des récits commencent, des visions et des scènes s’entrechoquent, se mélangent, jusqu’à la folie. Il y a l’obsession pour le visage du colonel Kurz dans Apocalypse now. Il y a une errance dans Berlin en hiver. Il y a une lézarde le long d’un mur qui aspire les esprits. Il y a des mâchoires, des nuits blanches, le couteau d’Abraham sur la nuque d’Isaac.
20 avril 2019Je vois le feuGennevilliers - Auditorium du Conservatoire Edgar-Varèse
Ca se passe dans une tête. Les pensées sont disposées dans des chambres, qui s’ouvrent et se ferment. Des récits commencent, des visions et des scènes s’entrechoquent, se mélangent, jusqu’à la folie. Il y a l’obsession pour le visage du colonel Kurz dans Apocalypse now. Il y a une errance dans Berlin en hiver. Il y a une lézarde le long d’un mur qui aspire les esprits. Il y a des mâchoires, des nuits blanches, le couteau d’Abraham sur la nuque d’Isaac. Il y a une biche qui traverse l’au