Maxime Desert

Alto

Maxime Desert reçoit le prix d'Excellence et de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison en 2005, dans la classe de Françoise Gneri. Il a également bénéficé des conseils de Tasso Adamopoulos et Pierre-Henri Xuereb.

En 2005, il entre au Conservatoire royal de musique de Bruxelles dans la classe de Thérèse-Marie Gilissen où il obtient en juin 2010 son Master avec Grande Distinction. Il poursuit ensuite sa formation pédagogique et obtient en juin 2011 son Agrégation de l’Enseignement Secondaire Supérieur avec Distinction.

En 2010, il rejoint le Quatuor Tana avec lequel il donne de nombreux concerts et participe à de prestigieux festivals comme Verbier, Aix-en-Provence, Darmstadt, Clef de Soleil, Festival Debussy, la Villa Médicis, Les Musicales de Chalosse, …
Il a bénéficié des conseils de grands Maîtres comme Alfred Brendel, Gabor Takacs-Nagy, Andras Keller, David Alberman, Nicolas Kitchen, le Quatuor Jerusalem…

Dans le cadre de l’académie de musique contemporaine du festival d’Aix en Provence 2011, il a été invité a créer le Trio pour voix, alto et piano « Mes Heures de Fièvre » de Karol Beffa.

En 2013, il reçoit avec le Quatuor TANA les Octaves de la Musique, le prix Fuga de l’Union des compositeurs Belges.
Le Quatuor TANA est également lauréat HSBC de l’Académie de musique de chambre d’Aix en Provence.
 
Le Quatuor collabore avec de nombreux compositeurs comme Yann Robin, Raphaël Cendo, Franck Bedrossian, Yves Chauris, Ondrëj Adamek, Karol Beffa, Nicolas Bacri, Philippe Boesmans, etc…

Son intérêt pour la musique de notre temps l’amène à faire partie de l’ensemble Musiques Nouvelles entre 2010 et 2012 puis de l’ensemble Multilatérale depuis 2018.

Maxime Desert joue un alto dit « Vieux Paris » de François Lejeune de 1764